Paysages de palmiers à huile: le jeu des palmiers d’Indonésie

Paysages de palmiers à huile: le jeu des palmiers d’Indonésie

http://ift.tt/2FzLvg2

IndonesiaCet article est le deuxième d’une série en quatre parties sur une étude mondiale sur les paysages adaptatifs de palmiers à huile.

Le Kalimantan oriental est l’une des cinq provinces indonésiennes situées sur l’île de Bornéo, où les forêts subissent une pression accrue en raison de l’expansion accélérée des plantations de palmiers à huile. La province est devenue le centre de recherche sur les paysages adaptatifs de palmiers à huile, avec des parallèles établis entre Kalimantan et la Colombie.

En Indonésie, le palmier à huile a une longue histoire remontant à la fin des années 1960. À l’époque, un peu moins de 120 000 hectares étaient cultivés par des entreprises publiques et privées. Il n’y avait pas de petits exploitants impliqués. Depuis la fin des années 1990, l’expansion s’est accélérée et, en 2015, 11,5 millions d’hectares ont été plantés – 40 pour cent par les petits agriculteurs.

Le palmier à huile en Indonésie apparait comme une ruée vers l’or pour les gros investisseurs, les entreprises de taille moyenne et les petits agriculteurs. Encouragés par la croissance de la demande mondiale pour le liquide doré, les agriculteurs locaux sont passés de cultures agricoles et de pêche plus traditionnelles à l’huile de palme. Lorsque cela se produit, les communautés deviennent tributaires du palmier à huile pour leur subsistance.

La rapide croissance de la culture du palmier à huile mène à une conversion des forêts. Par ailleurs, le commerce reste une source importante de revenus pour l’État, avec des retombées économiques importantes au niveau local. L’une des principales préoccupations est donc de trouver comment équilibrer les intérêts de l’économie et de l’environnement.

À TOUR DE RÔLE

Pour soutenir des pratiques plus durables dans le cadre du projet OPAL, des chercheurs du CIFOR, le Centre pour la Recherche Forestière Internationale, ont travaillé en collaboration avec WWF Indonésie et des étudiants en doctorat de l’ETH Zurich et de l’Institut agronomique de Bogor (IPB).

OPAL utilise l’approche de modélisation d’accompagnement (ComMod) – un jeu de rôle utilisé pour explorer des stratégies qui favorisent des pratiques plus durables dans l’industrie de l’huile de palme.

« A travers ce jeu interactif, nous cherchons à comprendre comment ces plantations d’huile de palme ont influencé non seulement l’écologie de ces plantations, mais aussi la vie des agriculteurs locaux et leurs stratégies d’utilisation des terres et desressources naturelles pour satisfaire à leurs besoins de façon optimale », dit Heru Komarudin, chercheur au CIFOR.

« De cette façon, les agriculteurs peuvent voir la situation dans son ensemble et ajuster leurs stratégies pour améliorer l’utilisation des actifs à leur disposition, et ainsi améliorer leurs moyens de subsistance », ajoute-t-il.

One way to increase crude palm oil (CPO) output without expanding into pristine forests is to improve the way smallholders cultivate oil palm. On average, smallholder plantations yield two tons of CPO a year. But with better seedlings, they could more than double their production.

Une manière d’accroître la production d’huile de palme brute sans l’étendre dans les forêts vierges est d’améliorer la façon dont les petits exploitants cultivent le palmier à huile. En moyenne, les plantations de petits exploitants rapportent deux tonnes d’huile par an. Mais avec de meilleurs semis, ils pourraient plus que doubler leur production.

«Les agriculteurs doivent savoir comment tirer le meilleur parti de leurs terres», explique Nur Hasanah, étudiant en doctorat à l’ETH Zurich.

Nur Hasanah fait partie d’une équipe qui travaille sur un jeu ComMod joué par des agriculteurs dans quatre villages du quartier de Kutai Kartanegara.

«Même si la plupart des agriculteurs considèrent le palmier à huile comme leur avenir, ils ne voient pas que s’ils investissent dans de bonnes pratiques agricoles, comme l’utilisation d’engrais, ils récolteront de plus grandes récoltes sur le long terme», dit-elle.

«Grâce à l’approche ComMod, les agriculteurs peuvent constater par eux-mêmes qu’une meilleure planification peut mener à un avenir plus stable», ajoute-t-elle.

   Une cabane au milieu des plantations de palmiers à huile dans le village de Buluq Sen, quartier de Kutai Kertanegara. Photo CIFOR / Nanang Sujana

DANS L’IMPASSE

Assurer une culture durable de l’huile de palme est une affaire complexe, dont l’un des principaux problèmes est le régime foncier, explique Arya Hadi Dharmawan, coordinatrice de l’équipe de l’Institut agronomique de Bogor (IPB). Il dit que cela n’est pas seulement lié aux moyens de subsistance, mais aussi aux questions politiques locales, à la gouvernance agricole, aux institutions et aux politiques de cartographie, il ajoute qu’il n’y a pas de solution unique pour relever ces défis.

L’équipe a mis à jour des conflits fonciers entre les propriétaires de grandes plantations et les communautés, et même au sein même des communautés. Ces conflits peuvent être dans une impasse et peuvent prolonger ou avoir un impact sur les efforts de mise en œuvre de changements.

« Les ramifications de ces problèmes sont profondes, et l’ampleur du problème est à différents niveaux, la solution n’est donc pas simple », dit A. H. Dharmawan.

« A travers le processus OPAL, nous pouvons mieux comprendre à quel point les problèmes liés à notre structure agraire et au système de subsistance sont compliqués en Indonésie. Nous devons travailler main dans la main pour résoudre le problème. Ensuite, j’espère, nous serons en mesure de créer une bonne politique durable pour la production d’huile de palme », ajoute-t-il.

Pour aider à surmonter ces défis, l’équipe comprenait également des villageois, des agriculteurs, des organisations non gouvernementales, des organismes de plantation, des institutions privées et des représentants du gouvernement local dans les jeux ComMod.

Grâce à cette approche, les chercheurs ont constaté que les autorités du quartier doivent mieux comprendre comment créer un système qui soutient l’huile de palme durable et l’environnement.

Ils disent que les forêts protégées, qui sont souvent éloignées, doivent être clairement définies et que les communautés doivent être conscientes des réglementations nationales visant à protéger les forêts.

« Engager les responsables des quartiers, les agences provinciales de plantation, les entreprises d’huile de palme et les agriculteurs, et les intégrer à une plateforme non traditionnelle comme ce jeu interactif est essentiel pour parvenir à une compréhension commune des enjeux majeurs et des solutions possibles », note H. Komarudin.

Nous devons comprendre la dynamique du développement du palmier à huile au niveau des exploitations et des plantations.


   Un jeu ComMod en action dans le Kalimantan oriental. CIFOR Photo/Halimatu

PROCHAINE ÉTAPE

L’équipe travaille actuellement sur la deuxième phase du projet OPAL, en utilisant les leçons tirées de la première phase et en peaufinant le jeu dans le but de sensibiliser toutes les parties prenantes aux problèmes et de trouver ensemble des solutions à ces défis.

« Nous espérons que les résultats de cette recherche pourront informer et améliorer les partenariats entre les agriculteurs, les compagnies d’huile de palme et d’autres parties prenantes afin que nous puissions protéger les forêts restantes de l’Indonésie », conclut H. Komarudin.

Mettre en perspective l’approche ComMod dans le débat plus large portant sur la manière de parvenir à un approvisionnement durable en huile de palme en Indonésie sera une prochaine étape critique, déclare Pablo Pacheco, scientifique principal du CIFOR.

«Nous devons comprendre la dynamique du développement du palmier à huile au niveau des exploitations et des plantations dans des paysages types, et être en mesure de fournir des informations sur de meilleurs moyens de gérer les compromis économiques et environnementaux entre des paysages disparates».

The post Paysages de palmiers à huile: le jeu des palmiers d’Indonésie appeared first on CIFOR Forests News.

Superforest

via CIFOR Forests News http://ift.tt/2xsQew9

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s